Good luck and good morning – La chance sourit à celui qui décide d’en avoir

« Tu as de la chance »

est la phrase qui revient le plus souvent quand on prend connaissance de tous les voyages que j’ai faits, de l’année sabbatique que j’ai vécue en Australie, du trip autour du monde que je fais actuellement après avoir quitté mon boulot…

(Alors que je ne suis pas la seule, une énorme communauté de voyageurs existe, et à côté de vrais baroudeurs je ne suis clairement pas de taille !)

Je vais vous avouer quelque chose, je n’ai pas eu de chance, en tout cas tout ce qui « m’arrive » n’est pas dû à la chance au sens propre; à savoir (selon la définition sortie dans Google) : « Manière (favorable ou défavorable–> mais on l’utilise souvent dans sa connotation positive) dont un événement se produit par hasard.« 

Je peux cependant comprendre cette remarque car avant que tout ça ne « m’arrive » c’est ce que je me disais aussi de mes amis que je voyais voyager si souvent ou partis en expatriation à travers leurs publications Facebook.
J’avais cette amie (que j’ai toujours 🙂 ) qui était partie un an en nouvelle-Zélande et qui avait enchainé tellement de destinations qui faisaient rêver… et bien sûr je lui ai écrit en disant « Quelle chance tu as de voyager à travers le monde comme tu le fais ! Mais comment tiens-tu financièrement ? Tu travailles ? etc. » (Le genre de choses que l’on me dit aujourd’hui hehe).
Et ce qu’elle me répondit à l’époque m’a marquée à jamais car c’est ce qui m’a conduit à sauter le pas par la suite, et vivre « le rêve » et créer « sa chance ».
Elle m’a simplement répondu « Ce n’est pas de la chance, c’est juste un choix« .
Et cela a résonné comme un déclic…
Aujourd’hui nous sommes tellement conditionnés à faire les choses de façon automatique et d’emprunter le chemin que tout le monde prend… le plus dur est de se rendre compte que cela ne nous convient pas et que nous sommes dans la possibilité de d’entreprendre des projets qui nous ressemblent.
Ce chemin standard peut convenir à certaines personnes évidemment à condition qu’elles fassent ce qu’elles aiment dans la vie et surtout que ce qu’elles fassent aient du sens pour elles.
Bien sûr, comme tout dans la vie, cela demande des efforts, des sacrifices parfois, mais surtout de prendre des risques et de sortir de sa zone de confort. Et croyez-moi, c’est ce qui vous permettra de vous sentir vraiment vivant et vous épanouira dans la vie de tous les jours. Et encore une fois, je ne parle pas forcément que de mon cas c’est-à-dire « en gros » : quitter son boulot pour voyager et s’expatrier. Mais ça peut être faire une activité qu’on aime, apprendre quelque chose de nouveau, aller quelque part où on n’est jamais allé, vivre ailleurs, rencontrer quelqu’un, posséder quelque chose… etc.
Les seules limites qui existent sont celles que vous vous fixez 🙂
On m’a dit « tu as de la chance, c’est ta dernière semaine au boulot ». Je ne considère pas que ce soit de la chance car je n’ai pas vraiment gagné à la « loterie de la Démission » mise en place de façon annuelle dans ma boîte (joke) mais j’ai réfléchi, pesé le pour et le contre, et posé ma démission. Pris le risque de quitter le confort de mon CDI dans une grande boîte qui me permettait de payer mon loyer tous les mois dans mon petit cocon parisien, pour l’aventure et l’inconnu.
J’en avais juste pris la décision et avais agi en ce sens pour concrétiser cette décision.
A mon sens je ne prenais pas énormément de risques, ou du moins je prends des risques que j’aime qualifiés de « contrôlés » . Étant plutôt du genre prévoyante et organisée, j’aime savoir où je vais, quelles options s’offrent à moi et prévoir quelques scénarios catastrophes et prévoir les solutions que j’opterai le cas échéant. Donc en gros, je perdais « juste » mon CDI (et mon appart à Paris, en location) mais en contrepartie j’avais eu le sésame pour le Canada (PVT de 2 ans), 6 mois devant moi pour voyager à travers le monde, et de toute façon la possibilité de « revenir en arrière » en France si jamais ça ne se passait pas comme prévu ou que je changeais d’avis (ça peut arriver!).
Généralement ce que les gens voient est le résultat de vos actions et pas tout ce qui s’est passé avant pour que votre projet se réalise, et aiment souvent résumer cela à de la « chance ».
En conclusion, ne mettez pas toujours sur le compte de la chance quelque chose dont vous pouvez être maître et non laissée au hasard ! Ou bien dit autrement, vous aussi vous pouvez avoir de la « chance » en la créant vous même 😉
IMG_20180130_230457_092.jpg
Je vous quitte sur une photo de moi et mon infinity pool à Bohol aux Philippines 🙂 (Comment ça elle ne m’appartient pas??)
(Plus de photos sur mon Instagram 🙂 )
Publicités

2 commentaires sur « Good luck and good morning – La chance sourit à celui qui décide d’en avoir »

  1. Hello ! Merci pour cet article totalement vrai. Je voyage avec mon mari depuis plus de 3 ans et nous répondons exactement la même chose : ce n’est pas de la chance c’est un choix ! J’espère avoir aidé (je sais que c’est arrivé !) des gens à sauter le pas comme ton amie l’a fait pour toi !

    J'aime

  2. Ton article est vraiment très bien écrit…et surtout tellement vrai! J’ai entendu cette phrase « tu as de la chance de partir en Australie «  je ne sais pas combien de fois ! Mais effectivement avant d’être de la chance c’est surtout un choix!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s